15 Jours d'essai - Satisfaite ou remboursée

Les varices vulvaires : Comment les soulager et les diagnostiquer ?

Les varices vulvaires, pelviennes ou périnéales, sont des varices qui affectent spécifiquement la vulve, le périnée ou le pelvis (région du petit bassin). Elles surviennent surtout chez la femme enceinte, parfois dès les premiers mois de grossesse. Quelles sont leurs causes ? Quels sont les symptômes ? Comment les soulager et les diagnostiquer ?
À travers cet article, vous découvrirez : 

Qu’est-ce qu’une varice vulvaire ?

Une varice vulvaire est une veine dilatée de la vulve, généralement située sur une ou les deux lèvres externes (tout comme pourrait l’être une varice au niveau du mollet).
Il existe aussi des varices pelviennes, qui affectent la région du pelvis, ou encore des varices périnéales, affectant la zone du périnée.

Les varices vulvaires surviennent surtout chez la femme enceinte. Véritables inconforts, elles font partie des nombreux maux qui peuvent perturber la femme enceinte au cours de sa grossesse.

Quel traitement pour les varices vulvaires ?

La prescription de médicaments veinotoniques, de crèmes anti-démangeaisons et de collants de contention, sont généralement prescrits, malheureusement ces solutions ne sont pas toujours efficaces. La surélévation du lit, le jet d’eau froide, l’application de sachet de petits pois congelés peuvent soulager les douleurs en position allongée. Face aux manques de solutions efficaces, des interventions chirurgicales de sclérose, loin d’être anodines commencent à se multiplier pour soulager les femmes trop incommodées. Heureusement pour les femmes enceintes, les varices vulvaires disparaissent généralement après l’accouchement ! Toutefois, si des varices vulvaires perdurent, il est conseillé de consulter un phlébologue/angiologue afin d’écarter tout syndrome de congestion pelvienne.

Varice vulvaire : quelles sont les causes ?

Les causes peuvent être multiples et varier selon les femmes :

  • Une dilatation des veines du petit bassin, compressées par l’utérus
  • Une insuffisance de la tonicité de la paroi des vaisseaux sanguins
  • Une augmentation du volume sanguin pendant la grossesse
  • Une hypersensibilité de la vulve aux changements hormonaux

 

La multiparité des grossesses et l’insuffisance veineuse chronique dont certaines femmes souffrent sont des facteurs qui favorisent l’apparition de varices vulvaires.

Varice vulvaire : quels sont les symptômes ?

Le mot « varice vulvaire » tombe souvent à l’auscultation par le gynécologue, la sage-femme ou le phlébologue. Toutefois, n’étant pas toujours visibles en position allongée, il arrive fréquemment que les varices vulvaires ne soient jamais diagnostiquées. En effet, les symptômes n’étant pas très glamours à décrire, ce sujet reste souvent tabou ; certaines femmes n’osent pas en parler lors des consultations et continuent de souffrir en silence…

Pour mieux les diagnostiquer, voici les symptômes :

  • Une sensation de gonflement au niveau de la vulve, plus précisément au niveau des lèvres externes (avec ou sans boursouflures)
  • Des démangeaisons et des échauffements
  • Une forte sensation de pesanteur au niveau de la vulve en position debout
  • Une gêne durant les rapports sexuels
  • Des difficultés à marcher ou à lever les jambes

Varices vulvaires pendant la grossesse : la césarienne est-elle obligatoire ?

La présence de varices vulvaires ne représente pas une contre-indication à un accouchement par voie basse. Cependant, si les varices vulvaires et pelviennes sont trop volumineuses et douloureuses, il existe un risque important d’hémorragie lors de l’accouchement. Dans ce cas, la césarienne pourra être privilégiée pour éviter les complications.

Des témoignages de femmes qui ont souffert de varices vulvaires :

Témoignage de Marie

« A partir du sixième mois de ma grossesse j’ai commencé à avoir des varices vulvaires gênantes et douloureuses au quotidien, la position debout prolongée était compliquée à supporter. Malgré les collants de contention et les veinotoniques je n’étais pas soulagée de la pesanteur pelvienne liée aux varices. 

Ainsi j’ai testé la culotte Pelvinity grâce à une connaissance qui m’a donnée les coordonnées d’Emmanuelle. Elle m’a tout de suite apportée un confort et m’a permis de continuer à travailler en tant que sage-femme libérale. J’ai apprécié le maintien du bassin et de la région pelvienne.

Je recommande vivement la culotte de contention Pelvinity à toutes les femmes souffrant de pesanteur pelvienne. Elle est réglable et adaptable à différentes positions de la vie quotidienne. »

08 Février 2021

Témoignage de Delphine

« Lors de ma troisième grossesse, j’ai été gênée par des douleurs à la vulve dès le début du deuxième trimestre. Au début, c’était surtout lors de mes journées de travail où j’étais 12 heures d’affilée debout… J’ai essayé les bas et les collants de contention mais ça n’a rien changé. Je n’osais pas trop en parler autour de moi étant donné la localisation de mes douleurs. Puis j’ai découvert la culotte de contention Pelvinity, je ne l’ai pas acheté tout de suite…pour finalement le regretter !!! Ce fut un véritable soulagement (et en prime, je n’avais plus mal au bassin) si bien que je ne pouvais plus travailler sans. Je l’ai porté jusqu’à la fin de ma grossesse. Je suis très reconnaissante à HeraPreg qui œuvre pour le bien être des femmes enceintes. »

15 Février 2021

Témoignage de Fanny

« A cause de mes varices vulvaires, je rencontrais des difficultés à marcher, même sur des courtes distances, c’était très douloureux.

En portant la culotte Pelvinity, les douleurs se sont largement atténuées les premiers jours pour s’atténuer enfin quasiment complètement jusqu’à la fin de la grossesse. Plus aucune pesanteur grâce au bon maintien de la culotte et surtout plus de sensation de brûlures le soir après une journée chargée ! »

10 Avril 2021

Témoignage d’Adeline

« Durant le 3ème mois de grossesse, j’ai développé une varice vulvaire au niveau de l’aine. J’ai essayé les collants de contention niveau 2, j’ai même essayé d’en superposer 2 paires, rien de m’a soulagée. A mon grand désarroi, aucune autre solution ne m’a été proposée. Grâce à Pelvinity, j’ai pu vivre sereinement ma grossesse sans souffrir.

La culotte est hyper confortable, on s’y habitue très rapidement et on ne la sent pas. Bien placée, elle a soutenu ma zone pelvienne et la douleur a disparu. On sent le soulagement dès la première fois. »

10 Mai 2021

Témoignage de Margaux

« J’ai commencé à souffrir d’une varice dès mon 4ème mois de grossesse. Gérante d’un restaurant, la culotte Pelvinity m’a été indispensable pour avancer sereinement dans ma grossesse et continuer à travailler. Le maintien bien plus soutenu qu’une ceinture de grossesse habituelle m’a apporté beaucoup de confort et de soulagement contre la gêne de cette varice.

Une fois enfilée sur le sous-vêtement, elle ne dérange pas et sa simplicité de réglage est idéale. Je la recommande à toutes les femmes enceintes concernées. »

25 Mai 2021

Témoignage de Mériame

« Vers mon 4ème mois j’ai ressenti une forte pesanteur au niveau du vagin sans savoir ce que c’était… Je suis pourtant aide-soignante en maternité, je rencontre plusieurs motifs de consultation aux urgences et je n’ai jamais fait le lien…

Cette pesanteur était inexplicable, je ressentais de fortes démangeaisons, j’étais soulagée uniquement en position assise. Pour ces raisons, je décide de consulter ma sage-femme, le diagnostic est sans appel : VARICE VULVAIRE…

Elle me prescrit bas de contention et du daflon ; je suis soulagée par moment mais cela reste très douloureux.

La Culotte Pelvinity fut pour moi une révélation ! Plus aucune douleur, aucune pesanteur, aucune démangeaisons même debout ! »

2 Juillet 2021

Témoignage de Camille


« Lors de ma première grossesse, j’ai eu des varices vulvaires qui sont apparues au 8ème mois, je me suis rendu compte que le sujet était très peu abordé sur internet et les solutions inexistantes.
Quand je suis retombée enceinte, les varices vulvaires sont arrivées dès le début. Dans la mesure où elles étaient douloureuses et que je savais que cela allait durer longtemps je me suis mise en quête d’une solution efficace. J’ai commandé la culotte Pelvinity et tout a changé pour moi ! Fini la sensation de lourdeur et les douleurs qui s’ensuivent. »

15 Juillet 2021

Témoignage d’Elodie

« A la fin de ma 3ème grossesse, j’ai commencé à ressentir une sensation de lourdeur pesanteur au niveau de ma vulve, je ne savais pas à ce moment de quoi il était question, j’ai réussi à tenir avec cette douleur jusqu’à mon accouchement. Mais lors de ma 4ème grossesse, ces douleurs sont apparues beaucoup plus tôt et étaient de plus en plus douloureuses.

En réalisant des recherches pour trouver des réponses et surtout des solutions apaisant cette gêne, j’ai découvert la culotte de contention Pelvinity !

L’essayer c’est l’adopter ! J’ai pu ainsi continuer à marcher, et vivre ma fin de grossesse sereinement. »

27 Aout 2021

Témoignage d’Adeline

« J’ai vécu ma 1ére grossesse, la vulve gonflée, en ressentant quotidiennement un poids énorme, sans savoir exactement ce que c’était. Après mon accouchement, tous ces symptômes avaient disparu, cela n’était qu’un mauvais souvenir.

Retour de couche et mon corps à peine remis… bébé 2 en route ! Et là, surprise les varices vulvaires sont de retour mais cette fois ci beaucoup plus tôt (à la fin du 1er trimestre). Quel calvaire !

Je me suis procuré la culotte de contention Pelvinity qui a amélioré mon quotidien, moi qui suis très active, je ne pouvais plus m’en passer. »

20 Octobre 2021

vous avez trouvé cet article intéressant ? Partagez-e !
Articles similaires
Guide des tailles
Votre tour de hanche en CM (Pelvinity se porter ajustée)

Vous ne disposez pas de mètres ruban ? Vous pouvez prendre une ficelle ou une ceinture, faites une marque, et mesurez avec une règle.

Quelle taille choisir ?
74-82 cm XXS
82-90 cm XS
90-98 cm S
98-111 cm M
à partir de 111 cm L
Si vous vous trouvez entre 2 tailles et que vous mesurez plus d' 1 m70, nous vous recommandons de prendre la taille au dessus.
Comment prendre vos mesures ?
Devant : sous le nombril, au dessus des os des hanches
Derrière : dans le bas du dos, au dessus des fesses
Ce guide des tailles est à titre indicatif.
Pas d'inquiétude, les échanges sont possibles sous 15 jours !